Manuel Hermia & Les Stances à Sophie

Au sommaire de Play misty for me ce mois-ci, du son et des images.
Des mots qui abordent la rage, et la nécessité du cri. Des mots de
Manuel Hermia, saxophiniste, aussi épris de bansuri, flûte traversière
indienne. Car il a traversé l’Inde et l’Inde l’a traversé.
Manuel Hermia a dégusté pour nous le film de Moshé Mizrahi, Les stances à Sophie, réalisé dans la foulée de mai 68, produit de la nouvelle vague.
Manuel Hermia connait le prix de la liberté mais l’aime encore. Manuel Hermia nous conte le rapport entre le free jazz et un modèle de société idéale.