Erik Truffaz

Un peu, beaucoup, à la folie … à la folie!

Erik Truffaz s’y enivre à y perdre la tête: voici la discographie amoureuse du trompettiste. Il évoque, morceaux jazz à l’appui, certaines de ses plus belles histoires de disques:

Premier émois: Miles Davis – Kind of Blue (1959) : « Freddie Freeloader »

Amour inconditionnel: Charles Mingus – Ah Hum (1959) : « Fable of Faubus »

Dernier Coup de Foudre: Nik Bärtsch’s Ronin – Live (2012) : « Modul 47 »

Un seul disque vous manque et tout est dépeuplé.