Kostia Pace

Un peu, beaucoup, à la folie … à la folie!

Kostia Pace, directeur de la Jazz Station, nous livre ses pépites jazz. Elles le font vagabonder, il en perd le fil même de la musique et entre dans des rêveries, dans une sorte d’intériorité. Eh oui, le jazz peut faire cet effet-là aussi.

Premier émois: Miles Davis – Doo-Bop (1992) : « Mystery »

Amour inconditionnel: Miles Davis –  Tutu (1986) : « Tutu»

Dernier Coup de Foudre: Aaron Parks – Little Big (2018) : « Kid »

Atout séduction: Amaury Faye Trio (2018) : « Fascinating Rhythm »

Un seul disque vous manque et tout est dépeuplé.